Kiffe kiffe demain - Faïza Guène

Publié le par Kidae





Présentation de l'éditeur : "Le destin ça veut dire que quoi que tu fasses, tu te feras toujours couiller." Kiffe kiffe demain est le roman autobiographique de Doria, une lycéenne de 15 ans, vivant seule avec sa mère dans une cité de la banlieue parisienne à Livry Gargan. Il y a quelques mois, son père est rentré au Maroc, l'abandonnant avec sa mère, femme de ménage dans un Formule 1 de Bagnolet. Kiffe kiffe demain pourrait être un livre désespéré. En relatant un an de la vie de Doria, Faïza Guene dresse au contraire une galerie de portraits pleine d'humour et de poésie. Il y a la mère de Doria, tout d'abord, véritable soleil dans sa vie. Et puis son pote Hamoudi, ex-taulard, prince de la débrouille et poète à ses heures, avec qui Doria discute des heures dans le hall de son immeuble. Mme Burlaud, sa psychologue, "qui met des porte-jarretelles et sent le parapoux mais qui est quand même gentille". Le ton du livre est là, entre humour désespéré et formidables élans de fraîcheur. Doria navigue au milieu de ces personnages comme elle navigue dans sa vie : avec l'innocence de ses 15 ans et l'assurance d'une fille trop intelligente pour ne pas infléchir son destin.

Mon avis : à travers la vie de Doria, l'auteur nous montre une réalité que l'on aurait tendance à oublier. Les difficultés de la vie quotidienne pour certains. Mais ce livre est comme un plat aigre-doux. Ce quotidien y est présenté avec beaucoup d'humour. La vie est dure, mais Doria ne se laisse pas démonter pour autant. On ne peut se retenir de rire en lisant certaines de ses comparaisons, de ses expressions, certains de ses délires. L'écriture de Faïza Guène est fluide, jamais lourde, ni lassante.
Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager un passage que j'ai beaucoup aimé : Parfois, j'essaie de m'imaginer ce que je serais si j'étais d'origine polonaise ou russe au lieu de marocaine... Je ferais peut-être du patinage artistique mais pas dans des concours locaux à deux sous où on gagne des médailles en chocolat et des tee-shirts. Non, du vrai patinage, celui des Jeux Olympiques, avec les plus belles musiques classiques, des mecs venus du monde entier qui notent tes performances comme à l'école, et des stades entiers qui t'applaudissent même quand tu te vautres comme un steack.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hydromiel 02/02/2007 08:48

J'avais bien aimé ce livre. Pas un chef d'oeuvre, mais sympa à lire

Kidae 02/02/2007 11:14

As-tu lu son dernier (Du rêve pour les oufs) ?